MED2050 project

MED2050 à beau être un projet d’avenir, nous opérons déjà quotidiennement pour nos convictions.
Découvrez toutes les actualités à ne pas manquer pour rester au courant de nos actions.

Introduction

1. Depuis la fin des années 1970, les pays méditerranéens ont décidé de coopérer afin de « mettre à la disposition des autorités responsables et des planificateurs des différents pays de la région méditerranéenne des renseignements qui leur permettent d’élaborer des plans propres à assurer un développement socio-économique optimal soutenu sans entraîner une dégradation de l’environnement » et « d’aider les gouvernements des Etats côtiers de la région méditerranéenne à approfondir leur connaissance des problèmes communs auxquels ils doivent faire face tant en mer Méditerranée que sur ses zones côtières » (Réunion intergouvernementale, UNEP/IG.5/7, 1977).

2. Dans ce contexte et dans le cadre de la mise en œuvre de l’article 4 de la Convention de Barcelone et de la Stratégie méditerranéenne pour le développement durable (SMDD), le Centre d’Activités Régionales/Plan Bleu (Plan Bleu) a été mandaté pour « réaliser des analyses et des études prospectives pour aider à forger des visions d’avenir en tant qu’aide au processus décisionnel » et « diffuser les conclusions de ces travaux sous les diverses formes et par les voies appropriées, y compris la publication régulière de rapports sur l’état de l’environnement et du développement et de perspectives sur l’environnement et le développement pour la région méditerranéenne » (Décision IG.19/5, 2009).

3. A ce jour, le Plan Bleu a coordonné et publié deux principaux rapports de prospective « Le Plan Bleu : Avenirs du Bassin Méditerranéen » (1989) et « Méditerranée – Les perspectives du Plan Bleu sur l’environnement et le développement » (2005). Ces rapports ont servi de référence pour la préparation de politiques environnementales et de développement durable en Méditerranée, y compris la SMDD. Ils ont appuyé la planification régionale, nationale et sectorielle dans des domaines variés, et ont été cités à de très nombreuses reprises. Alors qu’ils sont aujourd’hui utiles comme références, décideurs et experts continuent à solliciter le Plan Bleu pour obtenir des informations issues de ces rapports, en l’absence de travaux répondant aux mêmes objectifs.

4. La Stratégie à moyen terme (SMT) du PAM 2016-2021 réitère l’objectif de « Livrer des estimations basées sur les connaissances sur l’environnement méditerranéen et des scénarios de développement pour soutenir le travail des décideurs et des parties prenantes » (Décision IG.22/1). Afin de mettre en œuvre cette décision, les Parties Contractantes ont inclus dans le Programme de travail et budget du PAM pour 2016-2017 le développement d’une « feuille de route pour la préparation du Rapport MED 2050 », en tant qu’activité principale spécifique 1.4.1.3 (Décision IG.22/20).

5. Afin de préparer cette feuille de route, le Plan Bleu a organisé un atelier d’experts (décembre 2016), mené une étude de benchmark sur les forces, faiblesses et lacunes de 35 études de prospective récentes dans la région méditerranéenne et a consulté des représentants et experts nationaux. Le projet de feuille de route MED 2050 a été présenté et discuté lors de la Réunion des Points focaux du Plan Bleu (avril 2017), la 17ème Réunion de la CMDD (juillet 2017), la Réunion des Points focaux du PAM (septembre 2017) et la 20ème Réunion ordinaire des Parties contractantes (COP 20, Tirana, Albanie, décembre 2017). Les Parties contractantes ont accueilli favorablement cette feuille de route, adopté sa phase I et demandé au Secrétariat (Plan Bleu) de présenter les progrès de la phase I lors de la COP 21 afin de leur permettre de fournir des orientations pour la phase II (Décision IG.23/4). Ceci implique la préparation d’une feuille de route révisée pour la Phase II. Ce document présent réalise cet objectif.

MED 2050 : projet d’avenir

Le Plan Bleu a été chargé, par les Parties contractantes à la Convention de Barcelone et par ses précédentes activités, de réaliser un nouvel exercice de prospective sur l’environnement et le développement en Méditerranée à l’Horizon 2050. Cet exercice vient à la suite des rapports de prospective « Le Plan Bleu : avenir du bassin méditerranéen » de 1989 et « Méditerranée – Les perspectives du Plan Bleu sur l’environnement et le développement » de 2005. Depuis, le contexte méditerranéen a considérablement évolué depuis le dernier exercice de prospective du Plan d’Actions pour la Méditerranée (PAM) de 2005.

Le projet d’avenir MED 2050 s’insère dans une vision d’une région Méditerranée prospère et en paix, où les habitants bénéficient d’une grande qualité de vie et où le développement prend en compte les limites de la capacité de charge d’écosystèmes sains. À la suite d’activité préparatoires, MED 2050 s’inscrit dans une dynamique temporelle à court, moyen et long termes pour atteindre un futur durable :

  • Horizon intermédiaire 2030 correspondant aux objectifs aux 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’Agenda 2030.
  • Horizon 2050 correspondant aux enjeux de long terme comme le changement climatique, les ruptures possibles dans les écosystèmes et leurs conséquences économiques et sociales (conséquences sur l’agriculture, la pêche, les styles de vie, les migrations, l’urbanisation, les politiques de l’énergie, etc.), et d’identifier les transitions nécessaires.

 La feuille de route de MED 2050 s’organise autour de quatre principaux modules d’activités ayant chacun leur utilité et leur méthodologie spécifique :

  • Module 1 : construire le socle prospectif – tendances passées et futures, signaux faibles et ruptures, fiches techniques
  • Module 2 : comparer et partager des visions contrastées pour la Méditerranée à horizon 2050 – avec un accent mis sur les visions des jeunes
  • Module 3 : concevoir des scénarios – explorer les futurs possibles pour informer l’élaboration des politiques de résilience
  • Module 4 : co-construire des chemins de transition – guider la prise de décision vers des récits alternatifs du futur

MED 2050 : projet participatif et consultatif

Consultation

Le Plan Bleu a consulté diverses parties prenantes méditerranéennes afin d’identifier des expériences et attentes nationales et des parties intéressées pour participer au projet MED 2050 ou pour appuyer des ateliers régionaux, sous-régionaux et nationaux. Dans la phase I de MED 2050 qui s’inscrit dans une stratégie de participation, il a été primordial pour le Plan bleu de mobiliser des ressources existantes et de construire un réseau des avenirs méditerranéens.

Participation

Lors de l’adoption de la Phase II du PAM en 1995, il a été indiqué que « l’information et la participation du public sont des dimensions essentielles de la politique de développement durable et de protection de l’environnement ». Aussi, lors de la 17ème réunion de la Commission Méditerranéenne de Développement Durable (CMDD), organisée à Athènes du 4 au 6 juillet 2017, celle-ci a demandé de porter davantage d’attention à des approches participatives impliquant des consultations de parties prenantes plus larges, notamment à l’aide d’outils électroniques (plateformes web), en supplément de l’implication de gouvernements nationaux. MED 2050 prendra donc appui sur une stratégie de participation innovante afin de rendre l’initiative ouverte et collaborative.

Cette ambition participative est grandement actionnée à l’occasion du Module 2 permettant de comparer et partager des visions contrastées pour la Méditerranée à horizon 2050, notamment avec les visions des jeunes.