Le projet MED2050

MED2050 à beau être un projet d’avenir, nous opérons déjà quotidiennement pour nos convictions.
Découvrez toutes les actualités à ne pas manquer pour rester au courant de nos actions.

Introduction

1. Depuis la fin des années 1970, les pays méditerranéens ont décidé de coopérer afin de « mettre à la disposition des autorités responsables et des planificateurs des différents pays de la région méditerranéenne des renseignements qui leur permettent d’élaborer des plans propres à assurer un développement socio-économique optimal soutenu sans entraîner une dégradation de l’environnement » et « d’aider les gouvernements des Etats côtiers de la région méditerranéenne à approfondir leur connaissance des problèmes communs auxquels ils doivent faire face tant dans la mer Méditerranée que dans ses zones côtières » (Réunion intergouvernementale, UNEP/IG.5/7, 1977).

2. Dans ce contexte et dans le cadre de la mise en oeuvre de l’article 4 de la Convention de Barcelone et de la mise en oeuvre de la Stratégie méditerranéenne pour le développement durable (SMDD), le Centre d’Activités Régionales/Plan Bleu (Plan Bleu) a été mandaté pour « réaliser des analyses et des études prospectives pour aider à forger des visions d’avenir en tant qu’aide au processus décisionnel » et « diffuser les conclusions de ces travaux sous les diverses formes et par les voies appropriées, y compris la publication régulière de rapports sur l’état de l’environnement et du développement et de perspectives sur l’environnement et le développement pour la région méditerranéenne » (Décision IG.19/5, 2009).

3. A ce jour, le Plan Bleu a coordonné et publié deux principaux rapports de prospective « Le Plan Bleu : Avenirs du Bassin Méditerranéen » (1989) et « Méditerranée – Les perspectives du Plan Bleu sur l’environnement et le développement » (2005). Ces rapports ont servi de référence pour la préparation de politiques environnementales et de développement durable en Méditerranée, y compris la SMDD. Ils ont appuyé la planification régionale, nationale et sectorielle dans des domaines variés, et ont été cités des centaines de fois. Alors qu’ils sont aujourd’hui utiles comme références, décideurs et experts continuent à solliciter le Plan Bleu pour obtenir des informations issues de ces rapports, en l’absence de travaux répondant aux mêmes objectifs.

4. La Stratégie à moyen terme (SMT) du PAM 2016-2021 réitère l’objectif de « Livrer des estimations basées sur les connaissances sur l’environnement méditerranéen et des scénarios de développement pour soutenir le travail des décideurs et des parties prenantes » (Décision IG.22/1). Afin de mettre en oeuvre cette décision, les Parties Contractantes ont inclus dans le Programme de travail et budget du PAM pour 2016-2017 le développement d’une « feuille de route pour la préparation du Rapport MED 2050 », en tant qu’activité principale spécifique 1.4.1.3 (Décision IG.22/20).

5. Afin de préparer cette feuille de route, le Plan Bleu a organisé un atelier d’experts (décembre 2016), mené une étude de benchmark sur les forces, faiblesses et lacunes de 35 études de prospective récentes dans la région méditerranéenne et a consulté des représentants et experts nationaux. Le projet de feuille de route MED 2050 a été présenté et discuté lors de la Réunion des Points focaux du Plan Bleu (avril 2017), la 17ème Réunion de la CMDD (juillet 2017), la Réunion des Points focaux du PAM (septembre 2017) et la 20ème Réunion ordinaire des Parties contractantes (COP 20, Tirana, Albanie, décembre 2017). Les Parties contractantes ont accueilli favorablement cette feuille de route, adopté sa phase I et demandé au Secrétariat (Plan Bleu) de présenter les progrès de la phase I lors de la COP 21 afin de leur permettre de fournir des orientations pour la phase II (Décision IG.23/4). Ceci implique la préparation d’une feuille de route révisée pour la Phase II. Ce document présent réalise cet objectif.

I. MED 2050 cadrage et directions clés

6. Les activités préparatoires réalisées par le Plan Bleu (étude de benchmark, ateliers d’experts et consultations de parties prenantes) ont établi qu’un nouvel exercice de prospective sur l’environnement et le développement était nécessaire en Méditerranée. Le contexte méditerranéen a considérablement évolué depuis le dernier exercice de prospective du PAM publié en 2005, avec les printemps Arabes, l’accélération du changement climatique, le contre-choc pétrolier, des bouleversements géopolitiques nationaux, régionaux et mondiaux, etc. La préparation de documents stratégiques prévus, y compris la nouvelle Stratégie à moyen-terme du PAM et la révision de la SMDD nécessitent une nouvelle vision de l’avenir. Les décennies à venir seront décisives pour la résolution des problèmes environnementaux, saisissant des opportunités émergentes et ouvrant la voie pour une région Méditerranée prospère et en paix, où les habitants bénéficient d’une grande qualité de vie et où le développement durable s’inscrit dans les limites de la capacité de charge d’écosystèmes sains. MED 2050 éclairera ses objectifs critiques.

7. Des activités préparatoires pour MED 2050 ont également apporté des éclairages sur la manière dont cet exercice devrait être conçu afin de combler des lacunes en matière de connaissances et de ressources. MED 2050 a ainsi été élaboré autour des directions clés suivantes :

  • Un horizon à 2050 – avec un horizon intermédiaire à 2030 (correspondant aux ODDs). Un horizon à 2050 permet de réfléchir aux enjeux de long terme comme le changement climatique, les ruptures possibles dans les écosystèmes et leurs conséquences économiques et sociales (conséquences sur l’agriculture, la pêche, les styles de vie, les migrations, l’urbanisation, les politiques de l’énergie, etc.), et d’identifier les transitions nécessaires.
  • En phase avec la Convention de Barcelone et les questionnements du PAM, l’économie de la mer et maritime ont été insérés en amont du processus de réflexion dans une cadre systémique.
  • MED 2050 adopte une approche participative, afin d’appuyer la documentation de visions contrastées de l’avenir de la Méditerranée. Elle prendra en compte l’hétérogénéité des situations et points de vue des pays et parties prenantes et aidera à coconstruire des objectifs partagés à moyen et long termes.
  • Un équilibre entre approches quantitative et qualitative, qui combine l’utilisation d’informations tendancielles existantes et une analyse plus qualitative des ruptures et signaux faibles.
  • Au-delà d’une anticipation prévisionnelle (forecasting), MED 2050 utilisera une approche stratégique, prenant en compte des scénarios contrastés, et identifiera des chemins de transition (backcasting).
  • Un investissement renforcé dans la communication. Les résultats de MED 2050, même à des étapes intermédiaires, seront rendus accessibles aux publics intéressés – des spécialistes aux citoyens.

8. La feuille de route actualisée proposée est organisée autour de quatre principaux modules d’activités : Module 1 : tendances, ruptures et signaux faibles ; Module 2 : comparaison et partage des visions contrastées ; Module 3 : construction des scénarios ; Module 4 : co-construction des stratégies de transition., Des scientifiques et des experts du PAM sont déjà ou seront associés à tous les modules. Un graphique résumant ces composantes est présenté en Appendice 1. Un calendrier prévisionnel figure en Appendice 2.

9. La phase I de MED 2050 réalisée sur le biennium 2018-2019, a compris des activités de démarrage (mobilisation des ressources existantes, création d’un réseau et d’une stratégie de participation) et le module 1 sur l’évaluation des tendances, ruptures et signaux faibles. La phase II de MED 2050 correspond aux activités prévues durant le biennium 2020-2021 (modules 2 à 5, détaillés en Annexe IV).

II. Activités de démarrage :

Mobilisation des ressources existantes et construction du réseau des avenirs méditerranéens (Phase I : 2018–2019)

10. Consultation
Le Secrétariat (Plan Bleu) a consulté diverses parties prenantes méditerranéens (les points focaux du Plan Bleu t du PAM, membres de la CMDD, partenaires du PAM, experts, etc.) afin d’identifier des expériences et attentes nationales et des parties intéressées pour participer à MED 2050 ou pour appuyer des ateliers régionaux, sous-régionaux ou nationaux.

11. En avril 2018, un atelier de brainstorming a eu lieu au Plan Bleu afin de cadrer l’opérationnalisation de MED 2050.

12. En juin 2018, le Plan Bleu a organisé un colloque international “Environnement et développement en Méditerranée, hier, aujourd’hui, demain” coorganisé par la Fondation Serge Antoine, qui a réuni plus de 130 participants, experts et décideurs politiques issus des pays méditerranéens, représentants des composantes du PAM, institutions nationales, européennes et internationales, et membres de la société civile. Des tendances majeures de la Méditerranée ont été présentées et discutées, avec les objectifs de MED 2050 au centre des discussions.

13. Des échanges et relations avec plusieurs réseaux thématiques ont été établis en 2018 – 2019, notamment sur les sujets de la mer, de l’environnement rural et de l’agriculture, et de la démographie. Des contacts ont également été établis avec le réseau PROSPER (des gestionnaires de la prospective dans la recherche publique française). Des prises de contacts avec des entités de prospective dans d’autres pays méditerranéens sont en cours avec le soutien des Points focaux du Plan Bleu et des membres de la CMDD. Des entretiens sont conduits pour consolider les collaborations.

14. Organisation du projet. MED 2050 s’appuie sur cinq groups complémentaires (Appendice 3) :

  • L’équipe du Plan Bleu met en oeuvre MED 2050, en collaboration étroite avec d’autres entités du PAM. Les composantes du PAM fournissent une expertise critique et facilites les synergies avec les autres exercices du PAM.
  • Le comité scientifique sera en charge de s’assurer de la cohérence scientifique des résultats du projet. Ses membres, experts reconnus, se réuniront à quelques occasions seulement.
  • Le groupe de prospective aura un rôle fondamental de production tout au long du projet.
  • Des groups ad hoc seront conviés à des ateliers spécifiques, en particulier pour discuter des visions contrastées.
  • Le réseau de prospective MED 2050 plus large est au coeur de l’échange d’information sur les principaux résultats, analyses, points de vue et questions, en utilisant en particulier la plateforme web dédiée à MED 2050 (Encadré 1). Conçu comme une interface science-politique dynamique, le réseau facilite la mobilisation des ressources existantes, le dialogue entre les parties prenantes et la capitalisation de résultats de recherche au sein du développement de politiques. La participation au réseau est ouverte et peut évoluer tout au long du projet selon le développement de thèmes et sujets d’intérêt. Plusieurs parties prenantes ont exprimé leur grand intérêt d’être impliqués dans MED 2050 à des niveaux différents. Des institutions et experts impliqués dans des études de prospective méditerranéennes récentes ou en cours, ainsi que des réseaux et institutions scientifiques ont été invités à participer au réseau. Les Points focaux du PAM et de Plan Bleu ont été invités à participer et identifier des participants et représentants nationaux. Le réseau doit encore être complété dans le Sud et Est du bassin.

La plateforme web MED 2050, outil stratégique alimentant la réflexion sur les avenirs du bassin méditerranéen

La plateforme web dédiée à MED 2050 a été créée en juin 2018. Elle sera dynamisée en tant que lieu d’échanges et de mutualisation de documents (études, événements, documents, vidéos…) permettant d’alimenter la réflexion sur l’avenir du bassin méditerranéen à horizon 2050. Une fois davantage développée, la plateforme MED 2050 comprendra :

  • Un espace dédié à l’initiative MED 2050, avec une page de présentation sur le projet, ses objectifs, les modules successifs ; un relais vers une/des plateforme/s de consultations ponctuelles, notamment pour alimenter le module 2 Visions contrastées ; et un espace plus général de travail avec une possibilité de poster des commentaires, avis, idées. Cette dernière section ne fonctionnera pas en tant que blog ouvert ; afin de minimiser les besoins de modération, les commentaires et contributions seront reçu pour modération par l’équipe de coordination et ne seront pas directement publiquement visibles.
  • Un espace dédié aux travaux de prospective au niveau national et régional,
  • Un espace dédié aux outils de prospective et leur utilisation avec une page sur les méthodes de prospective locale participative Imagine et Climagine, exemples de cas concrets d’application des ces méthodes, etc.

15. L’approche participative
Le PAM Phase II, adoptée en 1995, indique que « l’information et la participation du public sont des dimensions essentielles de la politique de développement durable et de protection de l’environnement ». Aussi, lors de sa 17ème Réunion (Athènes, Grèce, 4-5 juillet 2017), la CMDD a demandé de porter davantage d’attention à des approches participatives impliquant des consultations de parties prenantes plus larges, notamment à l’aide d’outils électroniques (plateformes web), en supplément de l’implication de gouvernements nationaux. MED 2050 prendra donc appui sur une stratégie de participation innovante et efficiente, permettant de rendre l’initiative ouverte et collaborative. Tel que recommandé par les Points focaux du Plan Bleu (Marseille, France, 28-29 mai 2019), les méthodes participatives donneront une place spécifique aux représentants des jeunes tout au long de l’exercice.

16. Newsletter
Une newsletter sera rendue disponible sur la plateforme web. Cette newsletter ne se concentrera pas uniquement sur les résultats scientifiques. Elle laissera une place à des questionnements, au partage d’expériences nationales, régionales ou internationales, à l’information sur des projets en cours, au débat sur les options et scénarios. Des articles successifs sur le même sujet pourront être regroupés et synthétisés afin de produire des livrets thématiques. Ces produits intermédiaires contribueront à la préparation du rapport final et viendront appuyer la stratégie de communication en ciblant un public plus large que le rapport final.

17. Calendrier
La capitalisation, la consultation et l’animation du réseau ont nécessité une attention particulière en 2018-2019. Ces activités seront poursuivies durant le biennium 2020-2021 afin de profiter au maximum de développements nouveaux et d’assurer un dialogue continu entre et avec les parties intéressées. En particulier, des produits intermédiaires seront présentés aux différents organes du système PAM.